Cergy-Pontoise
Ville nouvelle d'Evry
Marne-la-Vallée
Saint-Quentin-en-Yvelines
Sénart
Etang de Berre
Isle d'Abeau
Val de Reuil
Villeneuve d'Ascq
1.Périmètre : page 1 > page 2 > page 3 > page 4 > page 5 > 2.Sources > 3.Définitions

 

RUBRIQUES

Géographie

Croissance démographique

Migrations résidentielles

Caractéristiques sociodémographiques

Logements

Ménages

Revenus fiscaux

Population active

Emplois

Locaux d'activité

Navettes domicile/travail

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Méthodologie et définitions

 

3 - Définitions

Géographie

Aire urbaine

Une aire urbaine mesure l'influence de la ville au sens économique du terme. Elle est constituée d'un pôle urbain offrant au moins 5 000 emplois sur son territoire et d'une couronne périurbaine regroupant toutes les communes (périurbaines) alentour dont au moins 40 % des actifs travaillent dans l'ensemble de l'aire. L'aire urbaine de Paris est la plus vaste. Elle se compose de 1 584 communes et s'étend au-delà des limites de la région Île-de-France (près de 400 communes hors du périmètre régional), en particulier sur les départements limitrophes du nord et de l'est (Oise, Eure, Eure-et-Loir).

Périphérie d'une ville nouvelle

Ensemble des communes appartenant aux trois premières couronnes de communes autour de la ville nouvelle considérée (cf. Périmètres des périphéries des villes nouvelles).

 

Croissance démographique

Densité de population

Rapport entre la population sans double compte et la superficie de la zone géographique. Pour des raisons de comparabilité, la superficie de référence est celle retenue au recensement de 1999.

Population sans doubles comptes

La population sans doubles comptes comprend toutes les personnes (françaises ou étrangères) résidant sur le territoire métropolitain. La population est dite « sans double compte » (PSDC) car elle comptabilise une seule fois les personnes ayant des attaches dans deux communes (élèves internes, militaires du contingent ou personnes vivant en collectivité), chaque individu n'est comptabilisé qu'une seule fois dans une seule commune. Elle présente l'intérêt d'être cumulable à tous les niveaux géographiques.

Solde migratoire

Différence entre les entrées et les sorties de personnes d'une zone au cours d'une période considérée. Le solde migratoire est ici calculé par différence entre la variation de la population pendant la période intercensitaire et le solde naturel.

Solde naturel

Différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès dans la zone géographique au cours d'une période.

Superficie

Les superficies ont été évaluées en 1975 par le Service du Cadastre (Direction Générale des Impôts). Elles tiennent compte des modifications communales intervenues depuis.

Elles comprennent toutes les surfaces du domaine privé et public (cadastré ou non) à l'exception des lacs, estuaires de fleuves ainsi que des étangs et glaciers de plus de 100 hectares.

Taux de natalité

Rapport du nombre annuel moyen de naissances vivantes au cours d'une période à la population totale au milieu de la période.

Taux de variation annuel moyen de la population

Ce taux mesure l'évolution de la population. Il a deux composantes, l'une due au solde migratoire, l'autre due au solde migratoire. Les taux sont calculés en moyenne annuelle pour permettre la comparaison entre des périodes intercensitaires de durée variable.

Pour les calculs, sont utilisées les durées exactes des intervalles intercensitaires (périodes entre deux recensements) : 6,975 ans entre ceux de 1968 et 1975 ; 7,035 ans entre ceux de 1975 et 1982 ; 8,005 ans entre ceux de 1982 et 1990 ; 9,01 ans entre ceux de 1990 et 1999.

Variation totale de population

Différence de population dans la zone géographique entre deux recensements. Elle correspond également à la somme du solde naturel et du solde migratoire.

 

Migrations résidentielles

Migrants

On appelle "migrants" les personnes dont la commune de résidence au 1 er janvier de l'année du précédent recensement était différente de la commune de résidence au recensement considéré. Les mouvements intermédiaires ne sont pas pris en compte.

Population entrante dans une zone

Ensemble des personnes qui résident dans cette zone au recensement considéré, mais qui résidaient dans une zone géographique différente au 1 er janvier de l'année du précédent recensement.

Population sortante d'une zone

Ensemble des personnes qui habitaient dans cette zone au 1er janvier de l'année du précédent recensement, mais qui résident dans une zone géographique différente au recensement considéré.

Population stable dans une zone

Ensemble des personnes qui habitaient la même zone géographique au 1 er janvier de l'année du précédent recensement.

 

Caractéristiques sociodémographiques

Age

A chaque recensement, la population est classée par année de naissance, c'est-à-dire par génération. L'âge indiqué est l'âge atteint au cours de l'année du recensement, c'est-à-dire l'âge par génération. Autrement dit, l'âge est calculé en différence de millésime entre l'année du recensement et l'année de naissance. C'est également l'âge en années révolues au 31 décembre de l'année du recensement.

Catégorie socioprofessionnelle

La catégorie socioprofessionnelle est obtenue par regroupement en huit catégories des professions. Les six premiers postes de cette nomenclature distinguent la profession déclarée des personnes ayant un emploi et des chômeurs ayant déjà travaillé (agriculteurs exploitants ; artisans, commerçants, chefs d'entreprise ; cadres et professions intermédiaires ; employés ; ouvriers). Le poste « retraités » regroupe tous les anciens actifs. Le poste « autres personnes sans activité professionnelle » englobe les chômeurs n'ayant jamais travaillé, les militaires du contingent, les élèves et étudiants ainsi que toutes les personnes sans activité professionnelle de moins ou plus de 60 ans (sauf les retraités).

Diplôme

Les personnes de 15 ans et plus sont réparties selon le dernier diplôme obtenu. Pour les recensements de 1968 et 1975, les différents niveaux retenus sont : aucun diplôme ou CEP, BEPC, CAP ou BEP et baccalauréat et plus. Pour les recensements suivants (1982, 1990 et 1999), on distingue le baccalauréat, les diplômes de 1 er cycle et BTS et enfin les diplômes du 2 ème cycle ou plus (diplôme universitaire de 2 ème ou 3 ème cycle, diplôme d'ingénieur, d'une grande école,). Dans la modalité aucun diplôme entrent en compte les non-déclarations qui peuvent correspondre à des omissions, des refus de réponse, de même qu'à l'absence de diplôme.

Nationalité : part des étrangers dans la population

La population étrangère est définie en fonction d'un critère de nationalité : est étrangère toute personne résidant en France qui n'a pas la nationalité française. Un étranger peut acquérir la nationalité française au cours de sa vie, en fonction des possibilités offertes par la législation. Il devient alors français par acquisition.

Parmi les étrangers se trouvant en France au moment du recensement, seuls ont été recensés ceux qui ont leur résidence permanente en France et ceux qui y travaillent ou y étudient (travailleurs permanents, stagiaires, étudiants, ainsi que leur famille le cas échéant), à l'exception des travailleurs saisonniers et des travailleurs frontaliers. En outre, n'ont pas été recensés les étrangers membres du corps diplomatique, mais le personnel étranger (administratif, technique ou de service) des ambassades résidant de façon permanente en France l'a été. Ne sont recensés ni les touristes ni toute personne faisant en France un séjour de courte durée.

 

Logements

Logement

Le logement est défini du point de vue de son utilisation : c'est un local séparé et indépendant utilisé pour l'habitation. On distingue quatre catégories de logement : les résidences principales, les logements (ou pièces indépendantes) utilisés occasionnellement, les résidences secondaires (logements utilisés pour les week-ends, les loisirs ou les vacances) et les logements vacants.

Logements mis en chantier

Nombre de logements commencés réellement au cours de la période considérée. On distingue les logements individuels (type maisons individuelles) des logements collectifs (logements dans un immeuble collectif). Les données sur les mises en chantier de logements sont issues de Sitadel (voir sources).

Logement vacant

Logement disponible pour la vente ou la location, logement neuf achevé mais non encore occupé à la date du recensement ou de l'enquête, autre logement inoccupé (hors résidence secondaire).

Nombre moyen d'occupants par résidence principale

Nombre moyen de personnes par logement : rapport du nombre d'habitants au parc de logements.

Résidences principales

Ensemble des logements où le ménage demeure la plus grande partie de l'année. Les résidences principales comprennent essentiellement les logements ordinaires (maisons individuelles, logements dans un immeuble collectif), mais aussi les logements-foyers pour personnes âgées, les fermes, les pièces indépendantes louées, sous-louées ou prêtées à des particuliers, les chambres meublées dans les hôtels, les constructions provisoires et les habitations de fortune.

Statut d'occupation des résidences principales

Le statut d'occupation permet de définir à quel titre l'occupant habite sa résidence principale : propriétaire, locataire ou sous-locataire, logé gratuitement.

Le statut de propriétaire du logement inclut les différentes formes d'accession à la propriété. Le statut de locataire ou de sous-locataire concerne les locations de logements loués vides ou meublés, ainsi que les locations de chambres d'hôtel, quand il s'agit de la résidence principale de l'individu ou du ménage. Ce statut regroupe les locataires ou sous-locataires d'un logement loué vide non HLM, les locataires ou sous-locataires d'un logement loué vide HLM et les locataires ou sous-locataires d'un logement meublé ou d'une chambre d'hôtel. La distinction logement HLM n'est possible que depuis 1982.

Taille des résidences principales

Nombre de pièces d'habitation (y compris la cuisine si celle-ci a plus de 12 m²). Ce nombre ne comprend pas les pièces à usage professionnel, les entrées, couloirs, salles de bains, W.-C., etc.

Taux de vacance des logements

Rapport du nombre de logements vacants au parc total de logements.

 

Ménages

Ménage

On appelle ménage l'ensemble des occupants d'un même logement (occupé comme résidence principale), quels que soient les liens qui les unissent. Il peut se réduire à une seule personne. Il comprend également les personnes qui ont leur résidence personnelle dans le logement mais qui séjournent à l'époque du recensement dans certains établissements (élèves internes des établissements d'enseignement et militaires du contingent qui sont ainsi "réintégrés" dans la population des ménages). Les habitations mobiles (y compris les bateaux des mariniers) ne font pas partie des résidences principales. Depuis 1968, le nombre de ménages est égal au nombre de résidences principales.

Famille

Une famille est définie comme un ensemble d'au moins deux personnes du même ménage, constitué soit d'un couple (marié ou non) avec ou sans enfant, soit d'un adulte sans conjoint et de son ou ses enfant(s). Dans ce dernier cas, on parle de famille monoparentale. On appelle famille principale la famille de la personne de référence du ménage. Sont recensés comme enfants tous les individus célibataires vivant sans conjoint ni enfant dans le même ménage que leurs parents, sans la limite d'âge maximale de 24 ans. Un couple dont tous les enfants ont quitté le foyer ou dont les enfants ont plus de 24 ans est compté parmi les couples sans enfant.

Personne de référence du ménage

La personne de référence du ménage est déterminée selon une règle systématique. Cette règle prend en compte la structure familiale du ménage et certaines caractéristiques des différentes personnes qui le composent (sexe, âge, activité, lien de parenté).

Population des ménages

La population peut être classée en plusieurs catégories en fonction notamment du type de logement. On distingue deux grandes catégories de population : la population des ménages et la population hors ménage.

Les personnes vivant dans des logements-foyers pour personnes âgées font partie de la population des ménages. Par opposition, on peut également définir la population hors ménage.

Structure familiale des ménages

Les ménages peuvent être caractérisés selon la présence ou non d'une famille. Plus précisément, on distingue les ménages d'une seule personne, ceux comprenant une famille monoparentale ou une famille constituée d'un couple et éventuellement d'enfant(s) et enfin les autres ménages.

Taille des ménages

On distingue les ménages composés d'une personne, de 2 personnes, de 3 personnes, de 4 personnes, de 5 personnes ou de 6 personnes ou plus.

 

Revenus fiscaux

Revenu fiscal annuel médian par UC

Le revenu fiscal correspond à la somme des ressources déclarées chaque année par les contribuables au fisc sur le formulaire n° 2042, avant abattement. Les plus-values, revenus exceptionnels ou différés ne sont pas pris en compte.

Le revenu fiscal exprimé par unité de consommation (UC) présente l'avantage de prendre en compte les diverses compositions des ménages et donc les économies d'échelle liées à la vie en groupe. La médiane du revenu fiscal par UC partage les personnes en deux groupes : la moitié des personnes appartiennent à un ménage qui déclare un revenu par UC inférieur à cette valeur et l'autre moitié présente un revenu par UC supérieur. Cet indicateur permet de mesurer le niveau central des revenus par UC au sein d'une zone.

Unité de consommation (UC)

Pour faciliter la comparaison des niveaux de vie entre ménages dont la taille et la structure familiale diffèrent, des calculs de revenu par unité de consommation (UC) sont établis. Le nombre d'unités de consommation d'un ménage est obtenu en comptant une unité de consommation pour la personne de référence, 0,5 unité pour toute autre personne âgée de 14 ans ou plus et 0,3 unité pour chaque enfant de moins de 14 ans (échelle OCDE).

Ménage fiscal

Le « ménage fiscal » est un ménage ordinaire constitué par le regroupement des foyers fiscaux répertoriés dans un même logement. Le « ménage fiscal » ne coïncide pas avec la notion habituelle du ménage, comme dans le cadre du recensement de la population.

 

Population active

Population active

Elle comprend la population active occupée (y compris les apprentis), les chômeurs et exclut, pour tous les recensements, les militaires du contingent. La population active occupée regroupe l'ensemble des actifs ayant un emploi, soit les personnes qui ont une profession et l'exercent au moment du recensement.

La population active est composée de personnes âgées de 15 ans ou plus, sauf pour le recensement de 1975 où elle est constituée de personnes âgées de 17 ans ou plus. Les personnes qui déclarent aider un membre de leur famille dans son travail y sont également comptabilisées si la personne aidée n'est pas salariée (exploitant agricole, artisan, commerçant, profession libérale, etc.). Les apprentis sous contrat, les stagiaires rémunérés et les personnes qui, tout en poursuivant leurs études, exercent une activité professionnelle font également partie de la population active ayant un emploi.

Taux d'activité

C'est le pourcentage de personnes actives parmi la population âgée de 15 ans ou plus pour l'ensemble des recensements sauf 1975 où la population de référence est celle ayant 17 ans ou plus.

Taux de chômage

Le taux de chômage correspond au pourcentage de chômeurs dans la population active.

Conditions d'emploi

Les conditions d'emploi des personnes actives ayant un emploi se déclinent selon leur statut. Elles correspondent, pour les salariés, au type de contrat ou d'emploi. Au sein des salariés, on distingue les apprentis sous contrat, les personnes placées par une agence d'intérim, les emplois aidés (contrat emploi solidarité, emploi-jeune, contrat initiative emploi, etc.), les stagiaires rémunérés (stage d'insertion et de formation à l'emploi, etc.), les contrats à durée déterminée (y c. contrat court, saisonnier, etc.), les titulaires de la Fonction publique (État, territoriale, hôpitaux) et les contrats (ou emplois) à durée indéterminée. Les non-salariés regroupent les indépendants, les employeurs et les aides familiaux .

 

Emploi

Emplois au lieu de travail

Ensemble des personnes qui ont une profession et qui l'exercent au moment du recensement. Ces actifs occupés sont comptabilisés dans la commune de lieu de travail.

Fonctions métropolitaines supérieures

La grille définissant les fonctions métropolitaines supérieures a été construite en 1994 à partir des critères suivants : elles sont à la fois aisément identifiables, davantage présentes dans les villes (et, de fait, d'autant plus que la ville est importante), et correspondent au plus haut niveau de qualification, de type cadre, ingénieur ou chef d'entreprise. Leur contenu décisionnel est élevé et elles jouent un rôle important dans le développement des principales métropoles. Douze fonctions ont été identifiées et les emplois relevant de chaque fonction ont été comptabilisés au recensement de 1990 en croisant les secteurs d'activité (NAP) et les professions (PCS). La grille de 1994 a été modifiée pour s'adapter à la nouvelle nomenclature d'activités française (NAF). À cette occasion, le nombre de fonctions a été ramené à onze, les fonctions de recherche et de recherche-industrie ayant fusionné, la frontière entre les deux fonctions était devenue trop floue.

Un certain nombre d'emplois de haut niveau ne sont pas comptabilisés dans les fonctions métropolitaines supérieures car ils ne sont pas spécialement concentrés dans les grandes villes ou parce que les liens entre la croissance de ces emplois et la croissance totale de l'emploi n'avaient pas été établis entre 1982 et 1990 : ce sont les emplois de cadres supérieurs de la santé, de l'action sociale, des collectivités territoriales et de certains services publics, de l'intérim, de la production industrielle et du commerce de détail.

Les données utilisées pour quantifier les emplois supérieurs sont issues de l'exploitation complémentaire des recensements (sondage au quart). Elles sont par conséquent affectées d'une marge d'incertitude d'autant plus importante que l'effectif considéré est faible.

Activité économique

La notion d'activité économique se distingue de la notion de profession. Cette dernière correspond au métier individuel (par exemple : sténodactylo) ; la première se rapporte à l'unité économique où la profession est exercée (par exemple : construction automobile).

On attribue à chaque actif ayant un emploi l'activité économique de l'établissement qu'il dirige ou qui l'emploie.

Les activités sont regroupées en 4 postes (agriculture, industrie, construction, tertiaire). Une nomenclature en 16 postes permet d'obtenir une information plus détaillée.

Activité économique : Niveaux 4 et 16 de la NOMENCLATURE D'ACTIVITÉS FRANÇAISE (NAF)

 

Niveau 4

Niveau 16

Code

Intitulé du poste

Code

Intitulé du poste

ES

AGRICULTURE

EA

Agriculture, sylviculture, pêche

ET

INDUSTRIE

EB

Industries agricoles et alimentaires

-

-

EC

Industries des biens de

- - -

consommation

- -

ED

Industrie automobile

- -

EE

Industries des biens d'équipement

- -

EF

Industries des biens intermédiaires

- -

EG

Energie

EU

CONSTRUCTION

EH

Construction

EV

TERTIAIRE

EJ

Commerce

- -

EK

Transports

- -

EL

Activités financières

- -

EM

Activités immobilières

- -

EN

Services aux entreprises

- -

EP

Services aux particuliers

- -

EQ

Education, santé, action

- - -

sociale

- -

ER

Administration

 

Statut d'emploi

Le statut d'emploi permet de distinguer les salariés des non-salariés. La notion de statut ne s'applique qu'à la population active ayant un emploi.

Les non-salariés comprennent les indépendants, les employeurs ou les aides familiaux. Ces derniers sont des personnes qui aident, sans être salariées, un membre de leur famille qui est lui-même à son compte (exploitant agricole, artisan, commerçant, industriel, profession libérale).

Pour les salariés, on distingue les salariés du secteur privé et les salariés du secteur public (État, collectivités locales) ou des entreprises publiques. La répartition entre les différentes catégories de salariés dépend de la nature de l'employeur.

Taux d'emploi

Rapport entre l'effectif des emplois offerts et celui des actifs résidents.

 

Locaux d'activité

Surfaces de locaux autres qu'habitation

Surfaces d'activité (exprimées en m²) réellement mises en chantier au cours de la période considérée. Ces surfaces sont extraites de la source Sitadel.

Il est possible de distinguer les principales destinations des surfaces d'activité. D'après le permis de construire, on peut en particulier isoler les surfaces destinées aux bureaux, commerces, bâtiments industriels, stockage agricole ou non, équipement collectif transport, équipement collectif enseignement, équipement collectif santé, équipement collectif hygiène et action sociale, équipement collectif culture, hébergement, autres (agriculture, parking, ouvrages spéciaux).

 

Navettes domicile/travail

Navettes

On appelle « navettes », les déplacements quotidiens entre le domicile et le lieu de travail. Certaines personnes exerçant des professions bien déterminées telles que « chauffeur-routier », « chauffeur de taxi », « VRP », « commerçant ambulant » ou « marin-pêcheur » les amenant à se déplacer plus ou moins fréquemment pour leur travail sont, par convention, considérées comme travaillant dans leur commune de résidence.

Actifs occupés entrants dans une zone

Actifs qui occupent un emploi dans une zone géographique, mais qui n'y travaillent pas.

Actifs occupés sortants d'une zone

Actifs occupés qui résident dans une zone géographique, mais qui n'y travaillent pas.

Actifs occupés stables dans une zone

Actifs occupés qui travaillent et résident dans la même zone géographique.

Aire de diffusion

Lieu de travail des actifs occupés résidant dans une zone géographique donnée.

Aire de recrutement

Lieu de résidence des actifs qui occupent un emploi dans la zone géographique considérée.